Égalité de genre

Pour en finir avec la discrimination de genre




Pour lutter contre les préjugés et les représentations sexiste


L'égalité entre les genres est un principe fondamental de notre république et particulièrement de l’Éducation Nationale. L'évolution du statut et du regard des femmes s'est traduit dans les établissements scolaires par un principe de non-discrimination dans les offres de formation, voire la mise en place de dispositifs spécifiques pour favoriser la mixité dans toutes les filières. Pourtant, l’évolution vérifiée est, par ailleurs, dans certains aspects, contradictoire.

Ainsi, les filles et les femmes ont pu accéder massivement aux études, et sembleraient avoir de meilleurs résultats scolaires que les garçons et les hommes. Pourtant, leur meilleure réussite scolaire ne se traduit pas en une meilleure insertion sur le marché du travail, notamment parce qu’elles s’orientent davantage vers les filières à moindre valeur symbolique, telles que les sciences humaines ou les lettres. Mais, est-il vraiment possible de dire que les filles réussissent mieux que les garçons ? Une analyse approfondie des données existantes nous permet de conclure que les garçons et les hommes sont davantage présents dans les milieux et les niveaux scolaires et académiques les plus sélectifs. Si l’accès massif aux études constitue en soi un exemple des transformations au sein des rapports inégalitaires traditionnels, il permet aussi de constater que ceux-ci perdurent, même s’ils ont pu de déplacer ou se transformer. Pourtant, le discours médiatique a tendance à faire passer un message selon lequel l’égalité hommes/femmes est pratiquement atteinte, et il n’est pas inhabituel d’entendre que les filles et les garçons ne sont plus éduqués de façon spécifique, puisqu’ils partagent une même éducation. Or, comme l’affirme Serge Chaumier, «la dénégation d’un ordre sexué demeure la meilleure façon de se penser comme non déterminé socialement par son sexe».

L’égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes relève du respect des droits humains et est, en elle-même, une condition essentielle à la justice sociale, au développement et à la paix, autant de bonnes raisons pour intervenir, pour prévenir, pour éduquer à l’égalité.

Une intervention spécifique


La formation élaborées avec des spécialistes de la question a été pensée pour un public de collégien ou de lycéens. A l'aide d'une malle pédagogique complète, nous travaillerons sur les représentations, sur l'expression de la discrimination de genre ainsi que sur les actions possible de luttes. Nous partirons d'études de cas ou de témoignages si cela ne met pas en difficulté les élèves. Souvent de manière ludique mais toujours avec respect et bienveillance.