Connue depuis toujours pour provoquer de terribles élancements, la névralgie d’Arnold ne facilite guère la vie quand elle a décidé de se manifester. La personne ressent comme une brûlure, voire des petites décharges électriques au niveau de sa région occipitale. Jusqu’à maintenant, on n’a pas encore trouvé de remèdes pour néantiser cette affection des nerfs. Cependant, les scientifiques et les chercheurs ne cessent d’explorer toutes les facettes de la médecine pour en tirer une quelconque solution afin de pouvoir la combattre.

D’où vient la névralgie d’Arnold ?

Quand une personne est atteinte de la névralgie d’Arnold, ces faits et gestes habituels peuvent lui sembler impossibles à réaliser. Et les lancinations, qui débutent dans la région occipitale, au niveau du crâne, peuvent se répandre jusqu’aux oreilles et sur toute la figure. La personne ne pourra plus remuer la tête rapidement, car cela intensifiera les douleurs. Elle sera aussi prise d’une migraine chronique et le cuir chevelu deviendra très sensible.

Beaucoup de facteurs peuvent déclencher cette névralgie, mais le plus fréquent est le stress physique des nerfs. Parfois, elle est également causée à la suite d’un grave traumatisme crânien. De ce fait, au niveau de la nuque, il se produit une lésion des nerfs occipitaux, qui peut conduire à une arthrose. Dans certains cas, les vertèbres cervicales ne remplissent plus leurs fonctions, et il advient même une tumeur vertébrale. Il se pourrait aussi que ce soit engendré par une anomalie congénitale ou qu’un ganglion rachidien se soit irrité.

mal de tete

Quel chemin emprunter vers la guérison ?

Les personnes qui sont atteintes de la névralgie d’Arnold ressentent d’affreuses géhennes au niveau de leurs nuques. C’est pour cela qu’il est inévitable de prendre des médicaments contre la douleur. Pour soulager et libérer la partie du nerf commotionnée, ils devront consulter un kinésithérapeute. Si la personne est gravement atteinte, la kinésithérapie n’aura plus d’effet, elle devra alors essayer la mésothérapie à la place.

Il est aussi conseillé de fouiller dans les recettes de grands-mères, afin d’apporter quelques consolations à la douleur. Et parmi ces traitements miracles, vous pouvez commencer par cuire un œuf dur, l’enlever de sa coque, le diviser en deux et les tamponner sur la partie touchée. Il vous faut donc quelque chose de chaud, à appliquer sur la nuque pour atténuer les douleurs. Une bouillotte et un cataplasme d’argile feront également l’affaire. Vous pouvez aussi tester les huiles essentielles, les tisanes, les infusions, les camomilles, ainsi que les thés. Chaque personne a sa propre forme de névralgie d’Arnold. C’est pour cette raison qu’il existe différents remèdes. Ce sera alors à vous de trouver lesquels vous soulagent le mieux.

Et si vous expérimentez l’acupression ?

L’acupression est aussi connu pour soulager les nerfs d’Arnold si toutefois tous les bons vieux remèdes cités précédemment ne vous ont pas aidé. La différence entre l’acuponcture et l’acupression c’est que cette dernière utilise la pression manuelle sur la partie à guérir. Cette partie commencera alors à sécréter de l’hormone, ou à détendre les nerfs qui s’y trouvent, et cela constituera votre bien-être et votre aise.

Mais une petite séance d’acuponcture ne se refuserait pas non plus, laissez-vous masser par les aiguilles aux mains des spécialistes. Détendez-vous et concentrez-vous sur la partie douloureuse pendant la séance, et voyez l’amélioration après. En dernier recours, vous aurez aussi la possibilité d’essayer le tapis d’acupression. Cet outil vous procura un bien fou, car il supprimera vos douleurs en éperonnant la production d’endocrine, qui s’avère être une hormone analgésique. Le plus important dans ce genre de maladie, c’est de se relaxer au maximum pour détendre tous les muscles crispés.

Quel professionnel de la santé consulter ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut dans cet article, de nombreux facteurs peuvent déclencher cette névralgie. Il n’est donc pas simple de savoir vers qui se tourner.

Le plus simple reste tout d’abord de consulter votre médecin traitant. Bien qu’il soit généraliste, il saura diagnostiquer s’il s’agit bien du nerf arnold ou pas.

En fonction de cela, il vous donnera un traitement adapté ou vous orientera vers un spécialiste, le plus souvent un kinésithérapeute. Ce n’est que dans de rares cas où vous serez redirigé vers de la mésothérapie.

En attendant, vous pouvez déjà essayer de soulager votre névralgie d’Arnold avec les quelques conseils que nous vous avons listé plus haut. Les recettes de grands-mères peuvent être très efficaces dans certains cas.

Si la douleur persiste, n’oubliez pas de consulter votre médecin généraliste. C’est tout pour cet article sur la névralgie d’Arnold. J’espère qu’il vous aura été utile, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire en dessous de l’article si vous avez d’autres techniques ou astuces pour soulager les douleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here