Personne n’est réellement à l’abri d’un acte de cambriolage. Il s’agit d’un évènement qui peut subvenir à n’importe qui, que vous habitez en pleine ville ou dans les banlieues. Bien sûr, plusieurs systèmes sont à votre disposition quant au renforcement de votre sécurité en passant par les verrous jusqu’aux différentes serrures. Si vous avez été victime d’un tel acte, prenez compte de ce qu’en dit la loi, des précautions et de ce qu’il faut faire en cas de cambriolage.

Comment discerner un acte de cambriolage

Selon la loi, il est défini de cambriolage un acte d’appropriation de biens (matériels, mobiliers, financiers) illégalement issue d’une effraction forcée. Les formes d’effraction peuvent se présenter par l’escalade de propriété, l’usage de fausses clés et la violation de domicile.

Si le cambriolage a été interrompu ou a échoué, il est interprété aux yeux de la loi comme étant une infraction caractérisée. Par conséquent, il portera le même jugement qu’un acte de vol effectué.

Les sanctions prévues par la loi en cas d’infraction

En cas d’infraction, les cambrioleurs obtiennent une peine d’emprisonnement jusqu’à 5 ans et une amende allant jusqu’à 75 000 euros selon les évènements. En effet, les sanctions prévues par la loi varient principalement en fonction des faits et des délits qui ont été commis durant l’acte de cambriolage. Généralement, pour des vols mineurs, la peine reste en moyenne de 3 ans d’emprisonnement.

Il existe également certaines circonstances aggravantes. Il s’agit des vols à main armée, des infractions où les cambrioleurs font usage de leurs forces, ou encore des usurpations d’identités. Les actes de vol commis à plusieurs, les agressions suivies de larcin sur les personnes vulnérables et les violations de domicile font également partie de cette liste, sans oublier les délits dans les endroits publics et les établissements scolaires.

Les précautions à prendre pour éviter un vol

Bien verrouiller la maison n’est pas une précaution suffisante. Il faut savoir que les cambrioleurs ont tout prévu et tout calculé pour faire une effraction chez vous. En plus, quel que soit le système de sécurité que vous installez, cela ne pourra pas vous garantir une protection à 100 %. Le plus important est de ne pas attirer les cambrioleurs.

Voici quelques habitudes à mettre en place :

  • Rester discret sur votre emploi du temps : ne laissez pas apparaître vos routines de sortie.
  • Laisser une lumière allumée le soir : votre domicile ne devrait pas avoir un aspect trop calme ou trop fermé. Ne laissez pas votre demeure vide trop longtemps.
  • Penser à inviter une connaissance fiable à passer de temps en temps chez vous pour garder un œil à votre maison lorsque vous êtes en déplacement, que ce soit pour le travail ou pour les vacances.

Que faire à la suite d’un cambriolage ?

Et si après toutes ces précautions, il vous arrive malheur, voici ce qu’il faut faire après un cambriolage. Une fois que vous avez averti les forces de l’ordre, vous pouvez commencer à faire un premier constat sur ce qui vous a été volé. Il est toutefois important de ne rien toucher pour laisser aux professionnels le soin de faire correctement leur travail. Vous aurez aussi à effectuer une déposition.

Vérifiez si les cambrioleurs ne vous ont pas volé vos papiers d’identité et vos informations. Dans ce cas, il vous faudra faire une opposition auprès des autorités compétentes.

Inspiré de : https://www.hop-serrurier-tours.fr/ et http://leparticulier.lefigaro.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here