L’acné est une affection de la peau qui entraîne l’émergence de comédons (points noirs, microkystes) et/ou de pustules. En général, ces lésions laissent des cicatrices d’acné très disgracieuses. Celles-ci peuvent être temporaires ou permanentes.

Pourquoi ?

Sachez qu’il existe différents types de tâches d’acnés. On peut les différencier par leur couleur, leur aspect et leur niveau de gravité. Les trois types de cicatrices les plus courantes sont :

  • Les cicatrices dites en « cratère » qui donnent un aspect grêlé à la peau, mais peu profondes ;
  • Les cicatrices dites « pic à glaces », plus profondes et plus étroites ;
  • Les cicatrices « boursouflées » qui ressemblent à des mini-kystes.

Par ailleurs, on peut catégoriser les cicatrices d’acnés d’une autre manière :

  • Les cicatrices pigmentaires : Celles-ci n’ont souvent aucun relief et apparaissent sous la forme de taches colorées (rouges, roses, violettes, marrons ou blanches). Elles surviennent généralement après la cicatrisation des boutons. Ces cicatrices s’estompent plutôt bien lorsqu’elles sont bien traitées et peuvent même disparaître complètement de la surface de l’épiderme.
  • Les cicatrices hypertrophiques et atrophiques sont plus difficiles à éliminer. D’ailleurs, elles peuvent devenir permanentes si elles ne sont pas traitées à temps. Mais comment les reconnaître ? En fait, elles forment soit une bosse, soit un trou à l’emplacement d’un ancien bouton.

Comment les soigner ?

Grâce aux technologies modernes, des solutions existent pour effacer les cicatrices d’acné. Entre autres, la chirurgie et la médecine esthétique, permettent d’estomper, voire d’effacer les taches acnéiques de manière définitive. Mais il y a également la médecine douce, parfaite pour les adeptes de soins naturels.

La chirurgie et la médecine esthétique

Tout d’abord, on peut citer les injections d’acide hyaluronique. Celles-ci permettent de combler les cicatrices peu profondes (en pente douce ou planes), et lisser la surface de la peau. Ce traitement doit être renouvelé tous les ans, car l’acide hyaluronique est un produit résorbable.

Ensuite, il y a le laser. C’est une méthode assez commune pour traiter certaines cicatrices atrophiques, hypertrophiques et hyper pigmentées. En traitant la peau point par point avec des micros impacts de faisceau laser fractionné, ce dernier va stimuler la régénérescence des cellules. En effet, cette pratique a un effet restructurant, ce qui permet de resserrer les pores de la peau, tout en stimulant la production de collagène. Les cicatrices disparaîtront, laissant une belle peau lisse et homogène.

Le peeling a également prouvé son efficacité à traiter les cicatrices légèrement atrophiques, hypertrophiques et hyper pigmentées. Il permet d’éliminer les couches superficielles de la peau, grâce à l’application d’acide salicylique ou d’acide glycolique. Cela laissera place à un second tissu dépourvu de cicatrices. Le peeling peut être pratiqué en institut de beauté ou chez un dermatologue.

Sachez qu’il est fortement conseillé d’attendre que les marques laissées soient totalement cicatrisées, avant de procéder à un traitement quelconque. Il est également recommandé de commencer ce genre de soins en hiver pour éviter toute dépigmentation de la peau en bronzant.

Les alternatives douces

Vous êtes habitués à la médecine douce ? Voici quelques exemples de produits naturels, selon le type de cicatrice :

Pour les cicatrices pigmentaires :

  • Huiles végétales et essentielles
  • Citron

Pour les cicatrices rouges et résiduelles :

  • Aloe vera
  • Miel

Pour les cicatrices atrophiques ou hypertrophiques :

  • Vitamine A, vitamine C
  • Pomme de terre

Les astuces pour avoir une belle peau ?

La première chose à faire est de limiter le temps d’exposition au soleil. En effet, si vous exposez votre peau à la lumière du soleil, vous allez renforcer la production de mélanine. Celle-ci provoquera un vieillissement prématuré de la peau. Cela se traduit par le développement de rides et l’apparition de taches brunes.

Sachez que certains aliments sont connus pour aggraver l’acné et les cicatrices qui en résultent. Cela inclut tout ce qui contient un niveau élevé de sucre (bonbons, etc.) et d’amidon (pain, pâtes, riz blanc…). Autant que possible, il faut limiter la consommation d’acides gras polyinsaturés, comme les huiles végétales, l’huile de tournesol, l’huile de soja…

Ainsi, la meilleure astuce pour avoir une belle peau est de bien veiller à son alimentation. Privilégiez les légumes ! Vous aurez également besoin de protéines et de bonnes graisses (l’huile d’olive, les avocats, les noix, les noix de coco…). Celles-ci sont riches en vitamine A (favorise l’hydratation) et E (action antioxydante). Le thé vert est également une excellente boisson détox. N’hésitez pas à bannir les produits industriels et, si possible, les laitages.

Le plus efficace est de ne pas percer vos boutons, aussi minimes soient-ils. C’est difficile certes, mais c’est le plus sûr pour garder une peau saine. Il faut alors désinfecter la plaie délicatement en tamponnant légèrement la blessure avec de l’huile essentielle. N’oubliez pas de nettoyer votre visage chaque soir pour éliminer les impuretés.

 

Cicatrices acnéiques : les secrets d’une belle peau
5 (100%) 1 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here