Avoir recours à un spécialiste du conseil en gestion de patrimoine peut vous aider à préparer votre retraite, opérer des choix pertinents pour vos investissements, optimiser vos placements, faire de la défiscalisation, et même savoir si votre régime matrimonial est adapté à votre situation. Un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) vous aidera à prendre les bonnes décisions financières pour optimiser votre situation, et in fine, vous faire gagner de l’argent. Vous pourrez ensuite choisir de faire fructifier, transmettre ou céder ce patrimoine comme vous le désirez.

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?

La gestion de patrimoine peut être définie comme un ensemble de techniques déployées par un professionnel du secteur dans le but de protéger, de sauvegarder et de valoriser le patrimoine d’une personne physique ou morale. Mais à quoi fait référence la notion de patrimoine ?

Le patrimoine d’une personne physique ou morale est l’ensemble de ses actifs (ou biens), diminué de l’ensemble de son passif (ou dettes).

Les éléments qui constituent l’actif sont :

  • Les biens immobiliers (terrains, bâtiments, etc.) ;
  • Les biens meubles (véhicules, matériels, équipements, objets d’art et de collection, brevets, droits d’auteur) ;
  • Les placements financiers (les comptes bancaires, le portefeuille de valeurs immobilières, etc.).

En ce qui concerne le passif, il est constitué des emprunts et des dettes.

Pourquoi avoir recours à un conseiller en gestion de patrimoine ?

La gestion sérieuse de son patrimoine est une tâche très complexe : entre les différentes législations, la fiscalité, l’analyse du retour sur investissement… La mission du CGP exige un bagage intellectuel qui englobe de nombreux domaines, la finance, la fiscalité et le droit, pour ne citer que ceux-là.

Dès que vous faites appel à un conseiller en gestion de patrimoine, l’une des premières choses qu’il fera, c’est établir votre bilan patrimonial. Il s’agit d’une évaluation, à sa juste valeur, de l’ensemble de vos biens et de vos dettes.

Après cette évaluation, le professionnel fera une analyse de votre situation financière actuelle à travers :

  • Une étude de vos divers placements et investissements ;
  • Une anticipation de vos revenus financiers et vos obligations financières futures ;
  • La mise en place d’une stratégie pour gérer vos actifs de façon optimale.

En général, les premiers choix patrimoniaux que vous aurez à faire seront relatifs à l’achat d’une résidence principale et le foyer fiscal. Dans ces cas, le conseiller en gestion de patrimoine vous procurera des conseils sur :

  • Le régime matrimonial adapté ;
  • L’organisation de vos biens ;
  • La souscription aux contrats de prévoyance, aux éventualités incapacité ou décès ;
  • Une rente-éducation pour le financement de l’éducation de vos enfants ;
  • Etc.

Il faut le dire, très peu de personnes apprécient à sa juste valeur l’importance, voire l’urgence de confier ses biens à un conseiller en gestion de patrimoine. Bien que cela ne saute pas à l’œil, c’est une option qu’il faut envisager en priorité dès que la valeur de vos biens atteint un certain seuil.

En fait, recourir à un conseiller en gestion de patrimoine permet entre autres de :

  • Protéger vos revenus professionnels ;
  • Garantir l’ensemble de votre patrimoine ;
  • Bénéficier d’une fiscalité optimisée ;
  • Assurer la rentabilité de chacun de vos investissements ;
  • Acquérir un nouveau bien ;
  • Améliorer votre capacité d’enrichissement ;
  • Préparer votre retraite selon un plan bien défini ;
  • Transférer vos biens à votre famille.

Pour chacun de ces points listés ci-dessus, vous aurez besoin des conseils d’un professionnel disposant d’une expérience avérée sur la question de la gestion de patrimoine. C’est sur la base de ses analyses que vous pourrez prendre des décisions rationnelles pour la protection, la sauvegarde et la valorisation de votre patrimoine.

Qui est concerné ?

Les personnes qui détiennent des actifs suffisants, celles qui ont une capacité d’épargne significative et régulière de même que celles qui désirent organiser leur patrimoine. Les personnes qui voudraient répondre par anticipation aux questions de transmission de biens, de protection de conjoint et des enfants, etc. font également appel au CGP.

Combien coûte un conseiller en gestion de patrimoine ?

Étant prestataire de services, le CGP indépendant est rémunéré par des honoraires qui peuvent être définis à l’acte ou au forfait, selon l’entente avec son client. Dans tous les cas, le CGP informera toujours son client du coût de ses services dès les premières rencontres.

Par ailleurs, il effectuera généralement son diagnostic gratuitement : c’est en effet à ce moment-là que le professionnel vous démontrera son expertise. L’autre raison qui justifie la gratuité de ce service est le fait que les CGP indépendants sont parfois en concurrence avec les conseillers bancaires. Faire des diagnostics gratuitement s’insère donc dans une logique commerciale.

Toutefois, pour vous donner une idée, sachez que la facture d’un CGP peut s’élever par exemple à 500 euros pour la rédaction d’une clause bénéficiaire ou à 20 000 euros dans le cas d’un montage plus complexe. La rémunération peut aussi être en pourcentage de produits vendus.

Litige avec un CGP, que faire ?

Il est possible, si vous tombez sur un CGP de réputation douteuse, que ce dernier impacte votre patrimoine par des conseils incohérents avec les objectifs et les niveaux de risques que vous aviez définis. Dans ces cas, vous pourrez lui demander de déclencher ses garanties financières obligatoires afin de vous indemniser. En outre, en cas de nécessité, vous pourrez aussi contacter son syndicat professionnel qui jouera le rôle d’arbitre. Si cette option ne semble pas porter ses fruits, vous pourrez tout simplement saisir le tribunal pour que le différend soit réglé.

Pour éviter de tomber sur des professionnels peu sérieux, n’hésitez pas à demander dès votre premier rendez-vous le DER (Document d’Entrée en Relation). Ce document permet de vérifier les qualifications du professionnel, et les liens qu’il entretient avec des intermédiaires financiers qui commercialisent des produits financiers. L’indépendance du CGP avec les établissements bancaires vous garantit qu’il n’essaiera pas de placer un produit en particulier pour servir ses intérêts commerciaux, mais bien parce que celui-ci est le plus adapté à votre situation. La confiance est essentielle dans la relation avec le conseiller, n’hésitez donc pas à en changer si le contact ne se passe pas bien dès le premier rendez-vous.

Alors, quand contacterez-vous un CGP ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here