Le numérique est de plus en plus sollicité pour une meilleure gestion des bâtiments. En effet, les informations sont désormais disponibles facilement et en temps réel. Le ministère du Logement a lancé le plan BIM (Bulding Information Modeling) avec pour objectif d’améliorer la qualité des logements, notamment sur le plan environnemental. Le plan BIM vise également à réduire les coûts de construction. Focus sur les enjeux de la digitalisation de l’immobilier.

La centralisation de l’information pour faciliter son accès

Le BIM qui fait l’objet d’un déploiement massif est un outil de travail requis lors de la conception d’un bâtiment ou dans le cadre d’un projet de rénovation. Avec la digitalisation, la localisation et la centralisation des données, il est plus facile d’avoir une vision complète en 3D. Cet outil facilite également la collaboration entre les différents acteurs qui œuvrent dans la construction du bâtiment. En d’autres termes, le plan BIM permet d’accéder à des informations à l’instant T.

De plus, le recours à une application complémentaire est recommandé pour une meilleure gestion d’un parc immobilier. Outre la centralisation de l’information, les enjeux de la digitalisation du secteur immobilier impliquent l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment. Pour en savoir davantage, nous vous recommandons les sites spécialisés comme Datanergy. Ce magazine de l’énergie 3.0 est particulièrement dédié aux gestionnaires et aux propriétaires de parc immobilier.

L’amélioration de la performance énergétique

Avec la digitalisation du secteur immobilier, la transition énergétique et écologique du bâtiment est lancée. Outre les objectifs économiques, cet outil contribue à concevoir, à réaliser et à entretenir des logements plus écologiques. Cela implique le recours aux matériaux à faible impact environnemental. Et grâce aux logiciels de simulation thermique dynamique, les experts peuvent évaluer les performances thermiques d’un édifice, le nombre de fenêtres requis pour optimiser la performance énergétique. Devant ces nombreuses fonctionnalités, de plus en plus de maîtres d’ouvrage ont recours au BIM. En effet, ils sont conscients que cet outil est une véritable opportunité. Par ailleurs, le BIM intéresse aussi les organismes de certifications environnementales.

La facilitation de la mise en conformité réglementaire

La transition numérique dans le secteur du bâtiment facilite aussi la mise en conformité réglementaire. Il faut savoir que les réglementations visent le développement durable dans l’immobilier. Et parmi les obligations qui incombent aux propriétaires, figure le Diagnostic de Performance Energétique ou DPE. Le DPE permet de déterminer les impacts énergétiques et climatiques du bâtiment.

Les propriétaires doivent aussi se conformer à un audit énergétique qui est axé sur les dépenses énergétiques d’un bâtiment. La démarche est plus approfondie et implique l’approche par flux, la prise en compte de nombreux paramètres ainsi que l’espérance de gains. En outre, il ne faut pas omettre le Bilan Carbone qui vise à quantifier et à diminuer les émissions de gaz à effet de serre ainsi que la Réglementation thermique qui est valable pour les bâtiments en rénovation et pour les bâtiments neufs. Bref, l’outil BIM et ses nombreuses fonctionnalités s’avèrent plus qu’utiles pour la facilitation de la mise en conformité réglementaire dans le secteur immobilier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here