Après la mise en application des modifications apportées à la RT 2012 en 2015, l’année 2020, contrairement à cette dernière, va connaître une nouvelle règlementation thermique. Toutes les nouvelles constructions qui seront amorcées durant les années à venir subiront donc les dispositions de cette nouvelle norme. Qu’est-ce que la RT 2020 nous apporte de différent par rapport à la RT 2012 ? Comment cela impacterait-il sur les nouvelles constructions et les artisans ? Focus sur le sujet.

Les modifications de la RT 2012

Si certains retours concernant la RT 2015 ont été négatifs par rapport à la mise en place de certaines dispositions, l’année 2015 n’a pas eu sa propre règlementation thermique. C’est alors que les responsables ont décidé de modifier et de prolonger la RT 2012. Avec ce changement, les petits logements et les bâtiments atypiques ont pu bénéficier des ajustements.

C’est alors que la RT 2012 a été utilisée depuis ces nombreuses années. L’année prochaine, ce sera au tour de la RT 2020 de prendre place en mettant en avant certaines dispositions qui diffèrent des principaux points précédents.

RT 2020 met en avant la consommation responsable

Avec cette nouvelle règlementation, toutes les habitations qui seront construites durant l’année 2020 et toutes celles à venir devront suivre certaines normes. Le principal objectif de la RT 2020 est de conscientiser la consommation d’énergie en améliorant les performances des futures bâtisses. Il y a alors quelques points qui sont particulièrement mis en avant avec cette nouvelle règle. Ces dispositions ont été mises en place pour faire en sorte que les habitations puissent produire les énergies dont ils auront besoin.

Avec la RT 2020, il est désormais nécessaire que la consommation de chauffage n’excède pas les 12 KW hep par m2 par an. Comme les nouvelles installations seront munies d’une isolation plus performante, cela ne posera aucun problème en vue d’une ventilation efficace. En plus, les énergies renouvelables seront mises en valeur au sein de chaque foyer. Il devient de plus en plus important que les familles soient conscientisées par rapport à leurs consommations. Aussi, en parlant de cette dernière, tout ce qui concerne l’utilisation des énergies primaires sera réduit à 100 kWh par m2 et par an.

Certaines propositions comme les puits canadiens, les panneaux solaires photovoltaïques et les poêles à bois seront désormais mises en avant. En plus de cela, les artisans commencent à faire plus attention à l’utilisation de matériaux plus écologiques.

Les différences entre la RT 2020 et la RT 2012

Pour le cas de la RT 2012, les règles s’orientaient surtout sur l’isolation et les aspects thermiques. Comme ces dispositions ne suffisent pas aux attentes des ménages, le RT 2020 adapte les choses d’un autre angle de vue. Il s’agit surtout de mettre en avant l’amélioration de l’empreinte environnementale et de la production d’énergie. En d’autres termes, chaque foyer sera capable de privilégier les matériaux plus durables et plus écologiques. C’est de cette manière que les ménages seront capables de réduire leurs consommations en énergie.

Les nouvelles règlementations de la norme RT 2020
5 (100%) 1 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here