Les personnes qui souffrent d’allergie ont tendance à penser qu’il est préférable de se tourner vers les couettes synthétiques pour limiter la prolifération d’acariens. Une idée qui est infondée étant donné que certaines couettes « naturelles » sont, elles aussi, défavorables à la prolifération d’acariens. Il est donc temps de lever le voile sur les idées reçues autour des couettes naturelles. Celles-ci conviennent également aux personnes allergiques à condition de savoir choisir le garnissage approprié. Les couettes en duvet ou en plume font partie des modèles à privilégier. Comment faire pour bien choisir sa couette en duvet ? Quelles précautions pour les personnes allergiques ? On vous dit tout !

Les couettes en duvet sont adaptées aux personnes allergiques

Les couettes en duvet ou en plume font partie des couvertures à garnissage naturel. C’est pour cette raison qu’elles sont classées dans la catégorie des couettes naturelles. Il faut cependant faire la distinction entre la plume et le duvet qui les compose. Ce dernier est plus rare à trouver étant donné qu’il est trié. Il est notamment localisé sur le poitrail et le ventre des palmipèdes comme les canards et les oies, ce qui le rend encore plus singulier. Les couettes en duvet sont par ailleurs connues pour être plus chères, surtout celles garnies avec du duvet d’oie. En faisant un point sur leurs caractéristiques, elles conviennent également aux personnes souffrant d’allergie.

En se référant aux variétés de couettes en duvet selon la marque Castex, celles-ci sont hypoallergéniques. De ce fait, cette couette en duvet est naturellement anti-acarien. Les personnes présentant des allergies à la poussière qui s’accumule dans le linge de maison pourront profiter du confort et de la légèreté de ces couettes en toute saison. En effet, même les couettes naturelles en duvet se déclinent en diverses catégories : celles plus légères pour la saison estivale, les variantes plus épaisses pour l’hiver et les modèles intermédiaires adaptés aux 4 saisons.

Les couettes naturelles sont plus aérées et moins propices à la prolifération d’acariens

Les acariens sont invisibles à l’œil nu. Ce taxon d’arachnides microscopiques est pourtant connu pour être à l‘origine d’une variété d’allergies, soit environ 45 %. Si en entrant dans une pièce vous avez le nez qui démange, les oreilles qui grattent, le nez qui coule, des éternuements à répétition et des démangeaisons sur la peau vous souffrez d’allergie aux acariens. Ces derniers se développent dans des environnements humides et poussiéreux.

Vous l’ignorez sans doute, mais certaines couettes sont un terrain propice à la prolifération d’acariens. Cela s’explique en partie par le fait que durant la nuit vous suez à cause des températures élevées. Cette moiteur est ensuite absorbée par la couverture qui conserve l’humidité. Un courant d’air y dépose ensuite de la poussière et c’est ainsi que votre couette devient un nid d’acariens. Néanmoins, ce phénomène ne se produit pas si le garnissage de votre couette ne conserve pas la transpiration. C’est sur ce point que le duvet joue un rôle important. Cette matière naturelle est reconnue pour ses capacités d’aération. Elle devient de ce fait un anti-acarien naturel efficace, car ceux-ci ne peuvent s’y développer.

À la fois légère et aérée, la couette en duvet est aussi hypoallergénique. Elle convient alors aux personnes allergiques contrairement aux idées reçues. Toutefois, veillez à nettoyer et à aérer quotidiennement votre chambre à coucher. Cela évitera la prolifération d’acariens sur le linge de maison, les rideaux et les tapis.

Couettes en duvet ou en plumes : quel garnissage pour les personnes allergiques ?

Beaucoup ont tendance à mélanger duvet et plume en matière de garnissage de couette naturelle. Or, ces deux matières sont assez différentes. Pour information, les plumes sont issues de divers oiseaux et volailles et elles sont prélevées partout sur le corps de ces animaux. Tandis que le duvet est uniquement prélevé sur les palmipèdes comme le canard et l’oie, mais au niveau de leur ventre et de leur poitrail seulement. Les couettes en duvet d’oie diffèrent même par leur prix par rapport à celles en duvet de canard, car elles sont plus rares. Dans tous les cas, les couettes naturelles en duvet ou en plumes sont connues pour leur légèreté et leur capacité thermorégulatrice. Les personnes allergiques peuvent choisir l’un ou l’autre selon leur préférence. Il faut toutefois bien s’assurer que toutes les plumes et les duvets utilisés soient naturels. La couverture bénéficiera ainsi du pouvoir gonflant et sera plus adaptée aux personnes sensibles.

L’allergie aux plumes n’est pas très commune. Cependant, certaines personnes en souffrent bien. Si vous faites partie des rares individus qui présentent ce problème alors, les couettes en duvet et en plumes ne conviennent pas à votre état de santé. Ce n’est que dans ce cas de figure que ces couettes naturelles en plumes sont à risque pour l’état de santé des personnes allergiques.

Entretien des couettes naturelles

Les couettes en duvet ont des propriétés hypoallergéniques reconnues. Pour qu’elles puissent conserver leurs caractéristiques, il faut les entretenir correctement. Ainsi, même les personnes sensibles et allergiques pourront profiter en toute tranquillité de leur confort sur une longue période. Voici quelques recommandations d’entretien d’une couette naturelle en duvet :

  • Utiliser une housse de couette appropriée : la housse est incontournable pour préserver la qualité de votre couette naturelle. En effet, au lieu de laver régulièrement votre couette, il suffit de remplacer la housse le plus souvent possible. Après chaque remplacement, il faut néanmoins aérer votre couverture pour la débarrasser de la poussière. Veillez cependant à choisir la bonne taille de housse. Ainsi, votre couette en duvet conservera parfaitement son pouvoir gonflant et cela évitera au garnissage de se retrouver comprimé inutilement.
  • Aérer la couette environ 15 minutes par jour : cette pratique est indispensable pour tout le linge de maison. Cependant, il faut éviter d’exposer votre couverture au soleil ou en cas d’humidité extérieure. Il suffit d’étaler le linge à l’ombre dans un endroit bien aéré et le tour est joué. Vous pouvez en faire de même avec votre matelas et les oreillers pour limiter au mieux la prolifération d’acariens.
  • Laver occasionnellement la couette en duvet : le passage à la machine est permis pour un lavage doux et un cycle court. Il faut aussi une température autour des 40°C pour que la couette ne s’abîme pas. Quant aux produits d’entretien, privilégiez les savons naturels pour que les duvets et les plumes conservent leur pouvoir gonflant et leurs propriétés. Un lavage une fois par an suffit.

En respectant ces consignes, votre couette naturelle conservera sans difficulté ses propriétés hypoallergéniques. Celles-ci sont indispensables pour les personnes sensibles souffrant d’allergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here